Descriptions des personnages de la saga de Merlin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Descriptions des personnages de la saga de Merlin

Message  Oberon le Mar 20 Mar - 14:20

Corail

Corail, quant à elle, était plus grande... plus élancée, avec une chevelure auburn. Ses sourires semblaient moins protocolaires...Je ne pus qu'approuver ses choix: une culotte vert sombre et une chemise couleur cuivre que venait compléter un lourd manteau brun. Ses bottes paraissaient parfaitement adaptées à la marche et un chapeau sombre dissimulait la majeure partie de sa chevelure. Je notai des gants et une dague à sa ceinture.
-Le signe de Chaos




Courageuse, téméraire et aussi forte tête que n'importe quel autre Ambrien.
Elle a le chic pour faire des plans pour le futur. Sans hésiter un instant, Corail a terminé son premier passage de la Marelle par un truc inédit. Au lieu de commander à la Marelle, de lui imposer sa volonté, elle a dit: "Je compte lui laisser le soin de décider quelle sera ma destination".
Bien sur, cette obéissance à la Marelle n'a duré qu'un temps. Corail s'est rapidement retrouvée à la défier, refusant à la fois ses ordres et l'abri qu'elle lui proposait.
Corail est probablement la plus équilibrée des jeunes AMbriens. Elle semble être la seconde meilleure en tout, comme si elle avait choisi Bleys comme modèle, et être versée dans tous les pouvoirs. Par exemple, elle a récupéré une des billes d'acier de Mandor, quelque chose que Merlin n'aurait même jamais osé essayer, prouvant ainsi qu'elle n'était pas une petite pointure en ce qui concerne les arts magiques.
En dépit de tous ses dons et de son grand coeur, Corail semble avoir été projeé au centre de toute l'histoire. Tout d'abord, la Marelle l'utilise comme pion pour manipuler Merlin et le convaincre de parcourir une Marelle Brisée. Ensuite, une fois que Merlin l'eût rejointe au centre de la Marelle, celle-ci les a retenus en otages jusqu'à ce qu'ils eussent fait l'amour. Pour finir, comme si ce n'était pas assez, c'est Dworkin qui a pris le relais pour chambouler sa vie.
Corail a perdu son oeil droit, blessé par la conflagration issue de la rencontre de la Marelle et du Logrus. Dworkin l'a remplacé par le Joyau du Jugement, qu'il a implanté dans son orbite. Le statut de Corail est passé de celui de joueur de bas niveau à celui de pièce maîtresse convoitée par tous, dans la même partie. Kidnappée, secourue puis kidnappée encore, et secourue à nouveau, Corail semble destinée à être une sorte de victime professionnelle.
Mais pas pour longtemps.
Elle finira bien par maîtriser son nouvel oeil et la nouvelle forme de vision qu'il lui apporte...


Dalt

Je n'avais fait que l'entrevoir, lors d'un contact d'Atout établi à partir du manoir des Treilles. A présent, ses cheveux me paraissaient dorés, presque cuivrés, mais je me remémorais leur couleur blond sale révélée par la lumière du jour. Je me souvenais également que ses yeux étaient verts, bien qu'il me fût à présent impossible de les voir. Puis je pris progressivement conscience qu'il s'agissait d'un homme de forte corpulence - à moins qu'il n'eût désigné des gringalets comme porte-flambeau. Lors de notre précédente rencontre, Dalt avait été seul et, faute de disposer d'un point de comparaison, ce détail m'avait échappé. Quand la clarté de nos torches l'atteignit, je pus constater qu'il portait un épais pourpoint, vert comme les gants dans lesquels allaient se perdre les manches de sa chemise noire. SOn pantalon allaient se perdre les manches de sa chemise noire. SOn pantalon était également noir, tout comme se bottes montantes et son ample manteau doublé de satin émeraude sur lequel les flammes se reflétaient, dessinant sur ce vêtement des paysages mouvants dans des tonalités de jaune et de rouge chaque fois que le vent l'agitait. un gros médaillon circulaire, apparemment en or, était suspendu à son cou par une chaîne. Si la pénombre m'empêchait de discerner le motif qui y était représenté, j'étais certain qu'il s'agissait d'un lion rampant éventrant une licorne.
-Le signe de la Licorne




Dalt est l'un des bagarreurs d'Ambre, espérant un duel avec Gérard. Mais il est encore un peu tendre. En d'autres termes, s'il tente d'affronter un des Ambriens, ça lui remettra probablement les pendules à l'heure.
Alors pourquoi ce type semble-t-il si enclin à déclenche des bagarres qu'il ne peut pas gagner?
On nous dit, comme s'il s'agissait d'un mythe, que Dalt est le fruit du viol de sa mère par Oberon, à l'époque où elle était sa prisonnière.
Si admettre qu'Oberon puisse être un violeur (après tout, mentir, tricher, tuer, etc. ne l'ont jamais gêné) passe encore, il est difficile de considérer la mère de Dalt, Deela, comme une sainte. C'était une fanatique religieuse qui, à la tête d'une bande de pillard, mettait les Ombres proches du Cercle d'Or en coupe réglée. Oberon a été amené à défendre ses alliées. En bref, l'armée de Deela a été exterminée et elle-même s'est retrouvée captive d'Oberon.
Pour paraphraser Corwin, "il y a en général plus d'une façon d'envisage une situation". Supposons que nous ne connaissions ni Oberon, mort depuis longtemps, ni Deela, tuée par Bleys lorsqu'elle eut repris ses pillages. La seule chose tangible qui reste, c'est que Dalt est un fils d'Ambre. Qu'il ait passé la Marelle le prouve.
Depuis la mort de sa mère, Dalt veut se venger. Il a attaqué AMbre, pendant plusieurs années, par des actions éclair, pour finir par rassembler une amrée assez importante pour aller à son assaut. Il en a fait suffisamment pour attirer l'attention de Benedict. Et, à la surprise générale, il a survécu!
Son étendart, vert et noir, montre un lion rampant éventrant une licorne. Dalrt se voit comme le lion et AMbre en proie sans défense.
Ça montre qu'il a de l'imagination.

Delwin

"Fils d'Ambre. Porteur de l'Aiguillier!..." La voix venait d'une niche obscure sur ma gauche.
Je m'arrêtai et regardai? Le cadre était blanc, le verre était gris. Dedans se trouvait un homme que je n'avais jamais vu. Sa chemise à col ouvert était noire. Il portait un gilet de cuir marron, ses cheveux étaient châtain clair, ses yeux peut-être verts.
-Prince du Chaos




Le prince Delwin n'est pas un homme confiant.
Ce qui ressemble le plus à une rencontre avec lui est la vision qu'en a Merlin dans un miroir, alors qu'il rêve qu'il visite la Galerie des Miroirs du châeau d'Ambre. En d'autres termes, l'apparition de Delwin n'est rien d'autre qu'une image dans une vision à l'intérieur d'une illusion.
Quelle prudence extrême, même selon les standards ambriens.

Despil

Quant à Despil, je m'étais toujours raisonnablement entendu avec lui. S'il soutenait plus fréquemment Jurt que moi, c'était compréhensible. Il était son frère aîné.
-Le sang d'Ambre




Un mystère.
Despil est le premier fils né de l'union de Dara et du seigneur Sawall. Il semble s'être effacé devant les constantes disputes entre son aîné, Merlin, et son cadet Jurt.
La question importante est: Despil apprécie-t-il d'être invisible?
Peut-être est-il réellement un très gentil garçon. L'un de ces enfants qui préfèrent aider leurs parents plutôt que les ennuyer. Peut-être n'est-il pas du tout intéressé par le trône et toutes les querelles familiales. Après tout, vu son rang de naissance, il est possible que Despil soit tout simplement lassé de toutes ces histoires de royauté.
D'un autre coté, peut-être ressasse-t-il des tonnes de frustration et de colère. Peut-être ressasse-t-il des tonnes de frustration et de colère. peut-être sa position de benjamin le fait-elle envisager le jour où il pourra prendre sa revanche sur tous ceux qu'il l'ont ignoré. Ne serait-ce pas parfait pour Despil, s'il parvenait à dresser ses frères l'un contre l'autre?
Non, cela n'a pas beaucoup d'importance. Quelles que soient ses véritables intentions. Despil peut rester caché encore très longtemps.

Gilva

En me retournant, j'aperçus à ma droite une silhouette vaguement familière. Elle était grande, avec des yeux noirs, son apparence oscillait entre celle d'un tourbillon de pierreries multicolores et celle d'une fleur ondulante, et elle regardait droit vers moi. J'avais essayé de me rappeler son nom un peu plus tôt sans y parvenir. Mais la voir m'en fit souvenir. Je m'approchai.
"Je dois m'en aller pour le moment, dis-je. Mais je voulais te dire bonjour, Gilva.
-Tu te souviens. Je me demandais".
-Prince du Chaos




Grande, les yeux noirs, alerte, Gilva peut faire varier son humeur de flirteuse et sainte nitouche à sérieuse et martiale en un clin d'oeil. Elle est amicale et prête à aider Merlin. Elle est cependant prompte à défendre l'honneur de sa famille lorsqu'elle le croit attaqué. Elle est peut être son amie de longue date, mais il y a d'autres choses plus importantes.
Gilva paraît être un mélange d'aimable adolescente et de commando endurci au combat. Elle est d'une nature agréable, mais toujours prête à chercher des noises, et elle sait parfaitement où se trouve son devoir. Bien qu'elle n'apparaisse qu'une fois, elle est l'un des personnages les plus fascinants que l'on trouve dans le récit de Merlin.
Ex-petite amie de Merlin, Gilva est une amie sur laquelle il peut compter, peut-être la seule personne des COurs du Chaos, sur qui il puisse se reposer durant la période de crise qui s'est ouverte avec le problème de la succession. Il est évident, au regard de son comportement avec lui, qu'elle tient encore beaucoup à lui, et ce sentiment semble réciproque. Maintenant que Merlin est de retour dans les Cours du Chaos, Gilva compte bien le revoir.

Jasra

Elle avait mis une robe blanche décolletée qui dénudait une épaule (la droite) et était retenue sur l'autre par une broche constellée de diamants. Sa chevelure brillante était ceinte d'une tiare sertie des mêmes pierres précieuses qui renvoyaient des reflets dans le spectre des infrarouges. Elle souriait et il se dégageait d'elle une fragrance capiteuse. A mon corps défendant, je me redressai et regardai mes ongles pour m'assurer qu'ils étaient irréprochables.
-Chevalier des Ombres




Les historiens débattent encore pour savoir si Lucrèce Borgia méritait sa réputation de séductrice, traîtresse, manipulatrice et empoisonneuse. Quelle que soit la vérité, son nom est devenu synonyme d'une version féminine de Machiavel.
Jasra est une lucrèce borgia parfaite. Dire qu'elle est ambitieuse est très en dessous de la vérité. Jasra ne recule devant rien pour atteindre son but.
Et celui-ci n'est pas vraiment gentil.
Détruire Merlin n'était pas suffisant à ses yeux. Pour que tout soit parfait, il lui fallait que Merlin soit éliminé par Julia, la petite ami qu'il avait rejetée, et qu'il ait juste le temps de se rendre compte à quel point cela pouvait lui faire mal.
Jasra n'a aucun scrupule à coucher pour atteindre son but. Ni à mentir. Ni à tuer. Ni à...
Bon disons simplement qu'elle fait ce qu'elle doit faire pour obtenir ce qu'elle veut.

Julia Barnes

"Julia avait des dons. Quelques leçons de Victor lui ont permis de le supplanter dans tous les domaines - le pictural excepté. Bon sang, peut-être peint-elle aussi. Je ne sais pas. Je me suis distribué une carte biseauté qui s'est jouée toute seule".
-Jasra, dans Chevalier des Ombres




Parlez moi d'une femme bafouée!
Julia Barnes peut se transformer en véritable furie. Si elle est frustrée ou rejetée, et surtout si quelqu'un la traite comme une idiote ou un pion, elle est capable de tout. Cela peut lui prendre des années, nécessiter de se lancer dans une nouvelle profession ou dans un pacte avec le diable, mais elle obtiendra la puissance qu'il lui faut pour ça.
Une fois qu'elle a cette puissance, on peut oublier tout ce qui peut être "bien vivre et laisser courir". Julia Barnes ne se contente pas d'un "Je te l'avais bien dit". Sa manière est de riposter, durement et sous la ceinture.
Merlin a commis l'erreur de la sous-estimer, Jasra aussi. Tous deux ont payé pour leur arrogance.
Julia a eu sa vengeance. Elle a réduit Jasra à l'état de statue de pierre et s'est emparée de la Fontaine de Puissance, l'héritage de Brand.
Lorsque le tour de Merlin est arrivé, elle l'a pressé comme une poupée de chiffons, le forçant à ressentir de la culpabilité, encore et encore.

Jurt

"C'est indubitablement une peste, mais il est également maladroit. Je l'ai battu sans peine chaque fois que nous nous sommes affrontés et il a dû abandonner un petit morceau de son anatomie à chacune de nos rencontres"
-Merlin, dans Le signe du Chaos




Merlin n'est pas juste. Pas juste du tout.
Oui, Jurt est maladroit. il s'emmêle en parlant comme en tout. Mais aussi il est jeune.
Et puis quoi, Merlin, que dire de Dara? Si elle est aussi épouvantable, aussi difficile, aussi exaspérante pour toi, le gamin brillant, le jeune espoir de la famille, comment peut-emme se comporter avec Jurt?
Oui, Jurt est trop impétueux, et il fait plein de bêtises. Se lancer dans une bagarre qu'il ne peut pas espérer gagner n'est pas bien brillant.
D'un autre coté, il dit ce qu'il pense. Ce n'est pas vraiment diplomate de sa part, surtout lorsqu'il admet qu'on ne peut pas lui faire confiance et qu'il ne pourrait pas supporter un double de lui-même.
Alors Merlin, si Jurt reconnaît qu'il ne pourrait supporter son propre spectre, comment peux-tu t'étonner qu'il ne puisse te supporter, toi?
Primo, tu ne l'as jamais pris au sérieux. Tu lui parles comme s'il était un sale garnement et toi prêt à lui donner la fessée. Ce n'est pas la meilleure manière de traiter ton plus jeune frère.
Secundo, souviens-toi de ce que le spectre de Jurt t'as dit, qu'il a commencé à s'entrainer à la course en apprenant que tu pratiquais ce sport à l'université. Jurt ne voulait pas te tuer, juste te battre.
Alors relax, Merlin. Il est normal que des frères se battent. En général, ce stade finit par passer.

Luke

Lucas Raynard, un mètre quatre-vingts; rouquin; assez séduisant malgré ou grâce à un nez cassé selon un angle très esthétique; avec la voix et les manières d'un représentant, ce qu'il était.
-Les Atouts de la Vengeance




Le bon gros lourdaud.
Luke a trouvé la solution à son plus grand problème.
Le problème, bien sûr, est d'être le fils du prince Brand d'Ambre, un homme haï et redouté, et plus qu'un peu dérangé. Présentez-vous à un Ambrien quelconque en lui disant: "Bonjour, je suis le fils de Brand", et... disons que ce n'est pas le meilleur moyen d'être bien acceuilli.
Non pas que Luke ait honte de son père. Bien au contraire, il le défendra, au point d'essayer de tuer ses assassins. Tel son symbole, le Phénix, il est fier de son père.
Luke a donc dû apprendre à se fier à son charme naturel.
Merlin a passé huit ans sur l'OMbre Terre à étudier les ordinateurs. Luke, quant à lui, a utilisé ce temps à apprendre la psychologie, les techniques de vente et les domaines les plus pointus concernant la manipulation des actions humaines.
D'accord, Merlin s'est retrouvé avec sa Roue Spectrale, son dieu-Atout personnel, mais Luke en est arrivé à pouvoir vendre n'importe quoi à n'importe qui.
Son meilleur produit?
N'importe quel bon vendeur vous dira que la première chose à vendre, c'est vous-même.

Mandor

Je la tins devant moi et rangeai les autres, étudiant des yeux bleus et des traits juvéniles légèrement anguleux sous une masse de cheveux d'un blanc immaculé. Le personnage était entièrement vêtu de noir, à l'exception du col et des manchettes de sa chemise blanche qui dépassaient de sa veste ajustée. Il tenait trois boules d'acier dans ses mains gantées.
-Le signe du Chaos




Elégant et plein de prestance, Mandor a toujours le mot juste et le geste approprié - et un charme auquel la plupart des femmes ne peuvent résister.
Le fait-il exprès ou bien est-ce une conséquence de l'élégance de son style de vie, chaque contact d'Atout dévoile Mandor comme s'il était sur scène. Le moindre détail semble prévu pour améliorer l'effet obtenu ou pour satisfaire au bon goût.
En fait, Mandor garde toujours une attitude très calme, même confronté à un grand danger ou souffrant d'une blessure douloureuse. Les seuls moments où on l'a vu montrer des signes de nervosité semblent avoir été soigneusement calculés de sa part.
En plus d'être un diplomate et un politicien accompli, Mandor est également un sorcier expérimenté. Il se sert de ses sempiternelles billes d'acier pour jeter des sorts, apparemment à volonté, sans avoir à les préparer. Expert à maîtriser le Logrus (il fut l'élève de Suhuy), il a fait ses preuves dans le domaine des sortilèges, depuis les sorts quasi indécelables visant à dominer quelqu'un jusqu'à l'utilisation du CHaos Primordial.
Mandor est l'un des comploteurs les plus roués des deux Cours. S'il vous considère comme un ennemi, vous ne serez probablement plus longtemps de ce monde. Et s'il vous traîte en ami, c'est certainement parce qu'il a des plans dans lesquels vous intervenez...


Nayda

"La créature que tu as devant toi et qui occupe un corps humain, d'ailleurs non dénué d'attraits, n'est autre qu'une ty iga", confirma-t-il.
Je l'étudiai. Les ty'ifa étaient des démons immatériels résidant dans les ténèbres qui régnaient au-delà des Marches. Je me souvenais d'avoir entendu dire que ces êtres étaient très puissants et pratiquement incontrôlables.
-Mandor et Merlin, dans le signe du Chaos




Cette ty'iga a subi un sacré choc culturel.
Elle vivait en tant qu'esprit flottant à travers les sombres royaumes du Chaos et elle a été forcée de s'incarner sur l'Ombre Terre.
Tant de changements, tant de choses à apprendre. Pas seulement pour s'habituer à vivre dans un corps matériel, mais aussi au mode de vie américain moderne.
Sous l'apparence de Gail Lampron, elle s'est débrouillée pour abuser tous ceux qui l'entouraient, si bien qu'elle a été la maîtresse de Luke pendant des années. Comme l'a fait remarquer Merlin, elle est "sans doute la seule ty'iga diplômée de Berkeley".
Elle a aussi fait l'expérience d'autres corps. Elle s'est faite tuer, par exemple, en tant que Dan Martinez, en tentant de protéger Merlin des agissements de Luke. Elle a essayé d'arracher des informations à celui-ci, d'abord sous l'apparence du jeune voisin de Bill Roth, George Hansen, puis en couchant avec Merlin sous les traits de Meg Devlin. Enfin, elle a sauvé Merlin une fois encore, sous la forme d'une mystérieuse cavalière.
Ce n'est que durant la période où elle avait pris possesion du corps de Vinta Bayle, la dernière maîtresse de Caine, que Merlin a compris que toutes ces personnes n'en faisaient qu'une.
Maintenant, celle-ci a pris une nouvelle identité. Une qu'elle semble devoir conserver indéfinimment.
Son corps est celui de Nayda, demi-soeur de COrail et fille du premier ministre begman en visite à la COur d'Ambre. C'est un corps que Luke, Jasra et Dalt connaissent, et qui a la possibilité de voyager à sa guise d'Ambre aux Cours du Chaos.
La ty'iga, pour sa part, prétend être libérée du service de Dara et être amoureuse de Luke.
La question est de savoir jusqu'à quel point on peur faire confiance à une ty'iga. Même si elle l'apparence de Nayda, elle reste une entité anonyme.

Bill Roth

C'était un petit homme trapu et légèrement rubicond, dont les cheveux bruns veinés de blanc commençaient à se raréfier au sommet du crâne
-Les Atouts de la vengeance




Point final. Bill est un type futé.
Il réfléchit vite et de façon pratique, mais il fait aussi très bien ses devoirs. Il y a de cela pas mal de temps, lorsqu'il est venu rendre visite à Corwin, blessé et soigné dans un hôpital de l'Ombre Terre, Bill Roth portait une mallette. A l'intérieur, il y avait tout les papiers nécessaires, car il avait mené une enquête complète et même, en plein milieu de la nuit, parcouru les alentours de la maison de Corwin une lampe torche à la main.
N'importe quel bon avocat vous dira qu'on ne pose pas une question si on n'a pas déjà une idée assez claire de la réponse. Et que cela veut dire qu'il faut se renseigner auparavant. Réfléchir et rechercher des renseignements à nouveau.
En plus de sa carrière d'avocat, Bill est aussi très intéressé par l'histoire militaire. La combinaison des deux représente juste ce qu'il faut pour pouvoir subsister à la Cour d'Ambre.

Sand

"Entendu. Je te présente Sand."
Je regardai la carte avec tant d'attention que je sentis le début d'un contact s'établir. Je l'annulai aussitôt.
"La soeur depuis longtemps perdue", ajouta-t-il.
-Le sang d'Ambre




Ce qui est surprenant, en l'occurence, c'est que Merlin ait pu nouer un début de contact.
Sand est la fille d'Oberon et de Harla, éphémère reine d'Ambre. Elle a un frère nommé Delwin. Selon les ragots, elle et son frère ont quitté Ambre pour retourner dans l'Ombre d'origine de leur mère deux siècles plus tôt.
Certains dans la famille pensent que Sand agit encore de concert avec son frère, peut-être parce qu'ils ont entendu dire que deux "gardiens" surveillent les aiguilliers.

Suhuy

Une imposante forme démoniaque voûtée, grise et rouge, écailleuse et cornue, me regarda de ses yeux jaunes aux pupilles elliptiques. Un sourire découvrait ses crocs.
"Mon oncle! m'écriai-je en sautant à terre, Bonjour!"
-prince du Chaos




Comme tous les sages, Suhuy parle par énigmes, explique par allusions (et illusions) et répond aux questions par d'autres questions.
Lorsque Merlin lui a demandé des informations précises, il lui a répondu en lui montrant un basin de divination rempli d'images ambiguës, puis par des énigmes et, finalement, en lançant un sortilège pour donner à ses rêves un tour symbolique et divinatoire. Aucune de ces réponses n'était très claire.
En d'autres termes, Suhuy peut se montrer particulièrement énervant, et tout spécialement pour un pauvre aspirant roi du Chaos, qui voudrait juste obtenir une réponse claire.
Ce n'est pas vraiment de la faute de Suhuy, s'il se montre incapable de répondre simplement. Quand on vit un nombre infini de variations de la réalité, sans cesse distordues et modifiées par l'image perpétuellement mouvante du Logrus. Il est difficile de se concentrer sur l'explication d'un problème donné. La situation se complique encore du fait que la plus légère variation peut avoir un nombre incalculable de conséquences différentes, dans un sens ou dans un autre.
Par ailleurs, Suhuy se présente comme quelqu'un d'assez amical. Il semble apprécier de dispenser son enseignement aux jeunes des COurs du Chaos, et se montre un hôte attentionné lorsqu'il a des invités.
Tout cela prend malgré tout une tournure quelque peu glaçante, quand on considère qu'il s'agit là de quelqu'un qui passe l'essentiel de son temps à s'occuper du Logrus, la principale force génératrice de destruction, de chaos et de folie de l'univers d'Ambre.

Vialle

Vialle est brune, très mince; elle mesure environ un mètre soixante. Elle a des traits fins et la voix douce. Lorsque je la vis, elle était vêtue de rouge. Quand son regard aveugle me pénétra, je ne pus m'empêcher de songer aux ténèbres de douleur que j'avais connues.
-La Main d'Oberon




Réfléchissons à ses origines.
Elle semble avoir eu des perspectives d'avenirs si noires que seul un mariage, même temporaire, avec un prince d'Ambre pouvait faire d'elle une "grande dame". Cette union lui fut donc imposée, non pas avec un favori de la Cour de Rebma, mais avec un homme que la reine Moire méprisait. Vialle a dû épouser Random, lequel s'était fait une drôle de réputation en détruisant une femme et en abandonnant son fils. Le mariage de Vialle n'était qu'un élément d'une peine de prison d'un an.
"Une bonne blague', a dit Random.
S'il se produit des miracles en Ambre, celui-ci en est un. Random est tombé amoureux de Vialle et réciproquement. Il est monté sur le trône d'Ambre et Vialle, dont le statut social était si bas lorsqu'elle était à Rebma, est devenue sa reine.
Vialle réserve encore bien des surprises. Elle fait montre de compréhension, d'abîmes de connaissances et de capacités particulières chaque fois qu'on la voit. Random dit d'elle: "Mon épouse est versée dans les arts de la médecine", et il est intéressant de voir qu'elle est capable de se dresser entre Random, un AMbrien fils d'Oberon très compétent, et un danger potentiel. On l'imaginerait en victime, mais elle agit en protecrice, en sauveteur, peut-être même en sauveur de Random - ou peut-être d'Ambre même.
Et cela parce que Vialle n'est pas une reine passive. Elle sait diriger les troupes, dispenser la justice ou la miséricorde et se montre, en tout point, seconde seulement derrière Random. Etant donné la puissance et l'égocentrisme des frères et soeurs du roi, on peut difficilement imaginer une meilleure preuve de véritable pouvoir.

"Des hommes mourront.
-C'est le propre des conflits armés. Il arrive que nous n'ayons pas le choix.
-Mais nous l'avons...en quelque sorte. Dalt nous a fait une proposition qui me dépasse. Et je tiens à assimiler parfaitement la situation avant de donner un ordre qui coûtera de nombreuses vies humaines"
-Vialle et Merlin, dans Le signe du Chaos
avatar
Oberon
Admin

Messages : 168
Date d'inscription : 13/03/2012
Localisation : Marelle

Voir le profil de l'utilisateur http://sang-et-marelle.jtkc.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum