Vermilion Sands, le lieu de villégiature préféré d'El'Mrald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vermilion Sands, le lieu de villégiature préféré d'El'Mrald

Message  Aerwinth le Dim 24 Mar - 15:21

Nul doute que Monsieur J. G. Ballard n'est connu ce lieu pour aussi bien rendre compte de son charme étrange et de ses pittoresques habitants. Mais si vous n'avez jamais eu entre les mains ce recueil terrien de nouvelles peu banales laissez moi vous inviter à un petit voyage. Cette Ombre ouverte à tous est un sanctuaire du beau jusqu'à la décadence. Elle est faite pour reposer l'âme fatiguée des voyageurs d'Ombre.

Une petite ville à la fois moderne et désuète à la manière des riches villas hollywoodiennes repose comme une perle baroque au bord des plages de la mer de sable... Venez, n'ayez crainte vous ne vous ennuierez pas, même si la ville n'est pas grande elle offre les plaisirs d'un Casino-théâtre où se produisent les plus grandes chanteuses de ce monde. Jane Cyraclydes elle-même, étrange et très belle femme, même parmi les plus belles, y avaient donné à rêver de sa voix psychotrope. On dit que que l'auteur des nouvelles aurait eu une liaison avec elle.. et même si cela était, il est fort plausible que l'amour de la musique leur ai donné maints sujets de conversations, puisqu'en ce temps là il tenait la boutique de fleurs musicales dominant l'Avenue de la Plage, "Parker's Choroflora". Vous pouvez y commander de "délicats mimosasopranos" qui je le gage feront se pâmer vos invités béats devant tant de finesse mélodique. A moins que vous n'espériez devenir l'un des rares et courageux possesseurs d'une "véritable Arachnide-Khan...", on dit pourtant que son chant peut-être mortel.

Les sculptures soniques égayent les promenades, au-delà de nos espérances *les plus folles* parfois. Mais d'autres festivités vous attendent encore. "Durant tout l'été, les sculpteurs de nuages venus de Vermilion Sands lancèrent leurs planeurs multicolores au-dessus des tours de corail qui surplombaient comme des pagodes blanches l'autoroute menant à Lagune Ouest. Autour de Corail D, la plus hautes d'entre elles, des cumulus glissaient comme des cygnes, portés par l'air chaud qui s'élevait au-dessus des récifs des sable. Prenant appui sur cet air comme sur les épaules d'un géant [...ils s'élèvent...] au dessus de la couronne de Corail D pour sculpter des hippocampes et des licornes, [...], des lézards et des oiseaux exotiques." La légère pluie qu'ils provoquent est un frais délice en cette saison, tant qu'ils n'attirent pas l'orage...


Vous pourrez aussi découvrir les plaisirs de la voile sur la splendide mer de sable à laquelle la jolie station balnéaire, où je vous invite, doit son nom. Sur un "yacht, gréé en sloop des Bermudes", vous ferez "voile vers les dunes lointaines du désert". Si je vous emmène et que les "courants thermiques m'entrainent sur un sillage sable doré. Lorsque je chasse la raie, je me retrouve parfois à des kilomètres dans le désert, ayant perdu de vue les récifs côtiers qui dominent, telles des divinités érodées, la hiérarchie du sable et du vent." Le vol des raies blanches sur les incarnats des vagues de sables dans les feux du couchant est un spectacles que les artistes n'ont de cesse de vouloir rendre, et que comme eux vous n'oublierez pas.

A moins que vous ne préfériez vous offrir une de ces maisons sur Stellavista ayant appartenu à quelques stars. "Inutile de préciser qu'à Vermilion Sands toutes les villas sont psychotropiques"... vous aurez ainsi mémorisé dans les circuits de votre intérieur ce parfum d'extravagance qui auront laissé leurs anciens propriétaires pour savourer le meilleur ... ou le pire de leur vie. Je vous déconseille celle sise au 99, quoique vous en dise l'agent immobilier, et cela même si vous êtes un des (derniers) fans de Gloria Tremayne, celle dont on dit qu'elle fut aussi la Divine sur ombre-terre pour qui elle fut construite.

Et parfois vos irez faire une petite virée à Siraquito.. Mais à Vermilion Sands c'est toujours la récession temporelle et les pendules n'ont pas encore été remise en route.. pour laisser durer un éternel été.

Si le lieu parait un peu kitch, comme un St Tropez relooké par Salvador Dali, vous y passerez pourtant un charmant séjour. Mais ne vous laissez pas abuser par les beautés surréalistes que vous y croiserez, vêtues des derniers biotextiles à la mode, leur lumineuse séduction n'a d'égale que la noirceur qui s'inscrit en filigranes dans les intrigues que nouent et dénouent les conversations à la terrasse du night-club de la plage... Où nous nous retrouverons entre... amis sincères, n'est ce pas?


[P.S. Les descriptifs publicitaires incluent dans ce prospectus en italique entre des guillemets, sont extraits directement du merveilleux carnet de voyage connu sous le nom de Vermilion Sands évidemment, de J. G. Ballard, et ainsi publié en Ombre-Terre. Je remercie ici l'auteur de nous avoir fait part, à travers son recueil, d'une page de la vie mondaine de V.M.]
avatar
Aerwinth
Etre-Ombre

Messages : 16
Date d'inscription : 08/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum